Contes et légendes du renard

Michel Bournaud
Contes et légendes du renard offre plus de vingt contes provenant de plusieurs continents, montrant l’importance majeure du renard dans la tradition orale à travers le monde. Considéré comme fourbe et intelligent, quoique souvent dupé, comme magicien ou diable, le renard ne serait-il pas la fidèle représentation de l’espèce humaine dans l’imaginaire populaire ? Comme l’écrit Jean-Philippe Alessandra, préfacier de l’ouvrage et l’un des principaux animateurs de l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) : « Ces contes ne sont pas faits pour rester enfermés dans un livre. Comme les renards, ils ne peuvent s’épanouir qu’en liberté. Ils sont faits pour parcourir le monde et activer la réflexion, l’imagination, la joie de vivre. »
Tales and Legends of the Fox offers over twenty stories from several continents, showing the major importance of the fox in the oral tradition around the world. Cunning and intelligent, though often duped, as a magician or devil, the fox is perhaps the most faithful representation of the human species in the popular imagination.  These tales are made and told to travel the world and activate reflections, imagination, joie de vivre.
Hesse | 14 x 22 | 144 pages

The Sporting Road / Mon Amérique

Jim Fergus
Après Espaces sauvages, Jim Fergus nous raconte six années de « pérégrinations par monts et par vaux » à travers les États-Unis. De la beauté grandiose et désolée des paysages de l’Utah aux terres sauvages du Nebraska, en passant par quelques savoureux récits de pêche à la mouche dans les rivières de l’Ouest, il évoque une Amérique à la fois mythique et terriblement concrète. Célébrant ainsi la nature, la pêche, la chasse, les animaux, sauvages ou domestiques, mais aussi l’amitié, la culture indienne ou encore la cuisine, il nous livre les secrets d’un véritable art de vivre, qu’il partage volontiers avec des écrivains comme Jim Harrison ou Thomas McGuane. On retrouve, dans ces histoires itinérantes – classées par saisons –, tout le talent de conteur et toute l’humanité de l’auteur de Mille femmes blanches.
From pheasant hunting at Nebraska’s Fort Robinson, to bone fishing on the flats of Grand Exuma, Bahamas, these 32 essays arranged by season, chronicle Fergus’s most memorable travels hunting and fishing over a period of six years. A book about the natural world and man’s place in it, The Sporting Road is also a book about relationships, which for Fergus include old friends, new acquaintances, and his trusty yellow Lab, Sweetzer.
15 x 24 | 304 pages

A Hunter’s Road / Espaces sauvages

Jim Fergus
Comment être en même temps un amoureux de la nature, un citoyen soucieux de l’environnement et un chasseur dans la plus pure tradition américaine ? C’est en partie pour répondre à cette question mais surtout pour réaliser un rêve d’enfant que Jim Fergus a décidé au début des années 1990 de parcourir le continent nord-américain comme le faisaient les anciens Indiens nomades à la poursuite du gibier. Il a ainsi sillonné les Interstates et les dirt-roads d’une vingtaine d’États avec un truck aménagé, ses fusils et sa chienne Sweetzer. On y retrouve le talent incomparable de conteur de Jim Fergus, qui a fait le succès de ses romans, mais surtout son extrême sensibilité, sa passion immense des animaux, des gens simple, et de la terre. Plus qu’un récit de voyage qu’un simple carnet de chasse époustouflant en forme de balade sauvage, nous permet d’atteindre à l’essence même de ce qui a fait la grandeur de la littérature américaine.
A Hunter’s Road profiles one man’s personal journey into the romance of the open country, touching on the history, biology, sociology, politics, and economics of bird hunting in America, while also addressing the issue of hunting ethics and the burgeoning antihunting movement in this country — the latter in Fergus’s opinion, reflecting our increasing estrangement from the natural world. A thoughtful and sometimes troubling exploration of the health and well-being of what remains of the American countryside, A HUNTER’S ROAD is by turns poignant, humorous, lyric, opinionated, and unflinchingly honest.
15 x 24 | 528 pages

Évadez-vous ! Quitter le chaos urbain et vivre à la campagne

François Lemoine
Que l’on souhaite davantage de surface, fonder une famille ou se bâtir un havre de paix en pleine nature, l’auteur nous propose un véritable guide pour une installation à la campagne réussie. Ce livre pratique essentiel contient tous les conseils dont le lecteur aura besoin pour opérer cette transition sans perdre ses repères. C’est l’occasion de sauter le pas pour enfin vivre au plus près de la nature, sans pour autant renoncer à tout confort et à toute distraction. Car vivre à la campagne ne signifie pas forcément s’exiler loin de tout mais s’ouvrir à un mode de vie plus calme, plus reposant, plus serein.
Noise, pollution, traffic and overcrowding make our urban life always more stressful. More and more city-dwellers choose to leave for the countryside. Though, this life-changing decision requires much previous information and accompanying so as to be successful. François Lemoine helps us open to this new lifestyle without losing our bearings and find new serenity !
Kiwi | 14 x 21 | 160 pages

Le livre noir du véganisme

Louise Kahor
L’alimentation dans les pays industrialisés se met depuis quelques décennies à la mode de l’exclusion. Le végan refuse l’utilisation de tout produit d’origine animale, non seulement dans son alimentation, mais aussi dans tous les aspects de sa vie quotidienne : l’habillement, l’hygiène, la maison, la santé, etc. Si les raisons invoquées par le véganisme sont le bien-être animal et la préservation de l’environnement, peut-on au final considérer que le contrat est rempli ? Le véganisme en pratique, dans son exclusion catégorique de tout produit d’origine animale, ne répond favorablement, ni à ses revendications environnementales, ni à sa volonté de défendre la cause animale. Le véganisme aboutit à des conséquences parfois plus délétères que le système auquel il s’oppose. Le retour à une certaine modération, et surtout à un réalisme écologique, apparaît plus que nécessaire.
Food in industrialized countries has recently adaopted an exclusion pattern. Vegans refuse to use any product of animal origin, not only in their food, but also in all aspects of their life: clothing, hygiene, home, health, etc. Veganism has consequences sometimes more deleterious than the system it opposes. The return to a certain moderation, and especially to an ecological realism, appears more than necessary.
Kiwi | 16 x 22 |160 pages

Pour une éducation buissonnière

Louis Espinassous
Un plaidoyer pour une éducation en pleine nature. Nous privons de plus en plus nos enfants de la nature, du dehors, les acheminant peu à peu vers une éducation « hors-sol ». Et ceci au nom de la sécurité, de l’hygiène, de la norme, du risque zéro, et sous le prétexte fallacieux que, par écrans informatiques interposés, la vie, le réel arrivent désormais sans risques jusqu’au cœur de douillettes petites cages dorées où nous les gardons à l’abri. Or le monde n’est pas réductible aux murs de la chambre ou de la classe, ni à des images virtuelles, les plus perfectionnées soient-elles. C’est dehors, dans le jardin, les prés et les bois, le bord de mer ou la montagne, dans ce contact plein avec le réel que l’enfant construit une part considérable de son rapport à son corps, à ses sens, à son intelligence, et de son rapport à la vie et aux autres. C’est ainsi qu’il développe au mieux la totalité de son être. Riche d’enseignements et de réflexions, cet essai visionnaire de Louis Espinassous offre une vigoureuse exhortation au développement de l’éducation-nature, pour que chaque enfant puisse s’épanouir en tant qu’être vivant sur notre planète et s’élance vers une humanité plus solidaire et respectueuse des ressources limitées et de la beauté du monde.
Filled with life lessons and reflections, this visionary essay offers a vigorous exhortation to the development of nature education, so that every child can flourish as a living being on our planet. The author supports the thesis of a world more supportive and respectful of the resources which are limited and the beauty of the world.
Hesse | 14 x 22 | 192 pages