Dictionnaire Michel Onfray

Cet ouvrage composé de pensées, fragments, aphorismes constitue la véritable bible du philosophe français le plus connu dans le monde. Nous y trouvons tout ce qui constitue la philosophie d’Onfray : l’hédonisme, sa critique de la morale et des religions, son rejet de la psychanalyse, le libertinage, l’amour, la sexualité, les philosophes, Nietzsche, l’athéisme, le voyage, la politique, le vin, la diététique, la bourgeoisie, l’Europe, l’anarchie, le capitalisme, les tziganes, ses visions toutes personnelles de la nature, de l’art, de l’écriture… Des sujets multiples comme autant de facettes d’une pensée polyphonique fascinante. Un dictionnaire de vie philosophique, pour tous.
« I can’t imagine philosophy without a philosophicallife, and the philosophical life without the autobiographical novel that accompanies it, makes it possible and proves its authenticity. A life must produce a work exactly as a work must produce a life.» This thought of Michel Onfray seems to be the best summary of a work by its author. This book, composed with thoughts, fragments and aphorisms, is the true bible of the most famous French living philosophers. We can find in it all that makes his philosophy : hedonism, rejection of psychoanalysis, Nietzsche, atheism, trips, love, sexuality, wine, politics, bourgeoisie, anarchy, nature, art, writing…
Cherche Midi | 14 x 22 | 320 pages

Pour une éducation buissonnière

Louis Espinassous
Un plaidoyer pour une éducation en pleine nature. Nous privons de plus en plus nos enfants de la nature, du dehors, les acheminant peu à peu vers une éducation « hors-sol ». Et ceci au nom de la sécurité, de l’hygiène, de la norme, du risque zéro, et sous le prétexte fallacieux que, par écrans informatiques interposés, la vie, le réel arrivent désormais sans risques jusqu’au cœur de douillettes petites cages dorées où nous les gardons à l’abri. Or le monde n’est pas réductible aux murs de la chambre ou de la classe, ni à des images virtuelles, les plus perfectionnées soient-elles. C’est dehors, dans le jardin, les prés et les bois, le bord de mer ou la montagne, dans ce contact plein avec le réel que l’enfant construit une part considérable de son rapport à son corps, à ses sens, à son intelligence, et de son rapport à la vie et aux autres. C’est ainsi qu’il développe au mieux la totalité de son être. Riche d’enseignements et de réflexions, cet essai visionnaire de Louis Espinassous offre une vigoureuse exhortation au développement de l’éducation-nature, pour que chaque enfant puisse s’épanouir en tant qu’être vivant sur notre planète et s’élance vers une humanité plus solidaire et respectueuse des ressources limitées et de la beauté du monde.
Filled with life lessons and reflections, this visionary essay offers a vigorous exhortation to the development of nature education, so that every child can flourish as a living being on our planet. The author supports the thesis of a world more supportive and respectful of the resources which are limited and the beauty of the world.
Hesse | 14 x 22 | 192 pages

De la destinée

Raoul Vaneigem
« Le stade de délabrement auquel est arrivée une civilisation, bâtie par l’homme et contre lui-même, révèle l’imposture d’un système fondé sur l’inversion de l’homme et de la vie. Chacun est désormais amené à redécouvrir, avec sa spécificité d’être humain, un potentiel de création que la croyance à son statut d’esclave le dissuadait de revendiquer. […] Destin et destinée s’opposent. Version profane de la Providence, le destin, identifié au hasard, à la fatalité, à la nécessité, est inéluctable. La destinée, elle, met en oeuvre les capacités créatrices de l’homme en voie d’humanisation, la faculté de se créer en recréant le monde. »
« The dilapidated condition to which came a civilization built by man and against himself reveals the deception of a system based on the inversion of man and life. Everyone is now brought to rediscover the potential of creation that the belief to their own slave status seemed to discourage. […] Destiny and fate are opposed. Destiny, a profane version of the Providence identified to the chance, to the fatality, to the need, is inevitable. Destiny implements the creative abilities of men in process of humanization, the ability to create themselves recreating the world. »
Cherche Midi | 14 x 22 | 240 pages

Déclaration des droits de l’être humain

Raoul Vaneigem
Il règne aujourd’hui, dans le monde, une situation similaire à l’état de la France à la veille de sa Révolution, et le propos de Barnave demeure pertinent, qui saluait ainsi la Déclaration du 26 août 1789 : « Il est indispensable de faire une Déclaration des droits pour arrêter les ravages du despotisme ». Cependant, l’histoire des libertés accordées à l’homme n’ayant cessé de se confondre avec l’histoire des libertés accordées par l’homme à l’économie, nous ne pouvons plus nous contenter de licences issues du libre-échange, alors que la libre circulation des capitaux fonde une tyrannie qui réduit l’homme et la terre à une marchandise. Nous refusons de nous satisfaire des droits abstraits que nous abandonne une société où l’emprise économique abstrait l’homme de lui-même. La Déclaration des droits de l’être humain n’est qu’un signe, parmi d’autres, des progrès de la conscience et de l’émergence d’une civilisation où, pour la première fois dans l’histoire, chacun va tenter de créer sa propre destinée en recréant le monde.
Raoul Vaneigem is an iconic figure in French philosophy. One of the founding fathers – along with Guy Debord – of the Situationist movement, his writings helped trigger the events of May 1968. After the inevitable Situationist split, Vaneigem pursued his own interests, and he has since established a unique place in the world of French political thought. In this new book, he sets out quite literally to create a new declaration of human rights, by updating earlier declarations — from the French Revolution to the UN declaration in 1948 — on the grounds that ‘we can no longer make do with the liberties derived from free exchange, while the free circulation of capital is establishing a tyranny that reduces humankind and the earth to a commodity’. By turns playful, poetic and provocative, this is a remarkable book that makes a profoundly serious point about the way in which human rights have been eroded by globalization.
Cherche Midi | 15 x 22 | 192 pages | Rights sold: USA, Portugal, Greece

Du même auteur aux Éditions du Cherche Midi : 

Nous qui désirons sans fin (1996)
Dictionnaire des citations pour servir au divertissement et à l’intelligence du temps (1998)
Pour une internationale du genre humain (1999)
Le chevalier, la dame, le diable et la mort (2003)
Journal imaginaire (2006)

Amour (2010)
Lettre à mes enfants et aux enfants du monde à venir (2012)